Maternité

spacer

> Le choix de la clinique

La proximité du domicile, les liens du médecin avec l’établissement, les recommandations de l’entourage, le confort et l'accueil sont des éléments importants. Mais le critère primordial sont les conditions de sécurité (matériel et personnel médical) de la clinique pour la mère et le bébé.

Par décret, les maternités sont classées selon trois niveaux de technicité. Ce n’est pas un classement qualitatif des soins mais un niveau d’équipement pour la prise en charge du bébé.

Les maternités de niveau I

Elles ne prennent en charge que des grossesses et des accouchements "simples", ne présentant aucun critère de risque, ni complications prévisibles à la naissance de l’enfant. Elles peuvent gérer des accouchements par voie basse ou par césarienne.

Les maternités de niveau II

Elles sont dotées d'une unité de néonatalogie. Elles peuvent accueillir les grossesses à risques : femmes souffrant d’hypertension, par exemple et les grossesses multiples. Elles sont particulièrement indiquées dans le cas où les bébés doivent être pris en charge à la naissance. En fonction du type de prise en charge de ces maternités, on distingue trois sous-groupes : les maternités 2-a, équipées du matériel nécessaire pour assurer les soins des bébés avant leur transfert. Les maternités 2-b, équipées d’incubateurs et du matériel nécessaire pour la photothérapie. Les maternités 2-c, qui possèdent un service de soins intensifs permettant de garder un bébé sous respiration artificielle pendant 24 à 48h.

Les maternités de niveau III

Elles disposent d’une unité de réanimation néonatale. Elles suivent tout particulièrement les grossesses à risques et plus particulièrement les risques de prématurité. Ces maternités permettent l'hospitalisation du bébé à la naissance, sans le séparer de sa mère.
A partir de 1500 accouchements par an, la maternité dispose obligatoirement d'une équipe médicale complète (pédiatre, gynécologue obstétricien, anesthésiste, etc.) présente 24 h/24. Si la femme enceinte souhaite accoucher sous péridurale, elle devra vérifier qu’elle pourra en bénéficier à tout moment, quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit.

Pour se décider dans le choix d’un établissement, la patiente peut demander des données précises comme le nombre d’accouchements annuels, le taux de césariennes et de péridurales…que la clinique doit normalement tenir à sa disposition. Elle devra aussi se renseigner sur des points plus pratiques : place du père, préparation à l’accouchement, horaires de visite, durée du séjour, soutien à l’allaitement…

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices